Guide pratique sur un gestionnaire du patrimoine

Guide pratique

Le métier de gestionnaire de patrimoine a eu tendance à se développer au fil des années. Il est  devenu actuellement assez concurrentiel.  Celle-ci  intéresse beaucoup  de jeunes diplômés  et des professionnels venant de diverses disciplines.  Mais pour le devenir, il faut remplir une certaine cirière.

« Comment devenir gestionnaire de patrimoine ? Retrouver ici la formation nécessaire, les missions, rémunération avec la possible évolution de carrière et les autres informations qui le concernent comme : … »

   Vous êtes novice ou, en tout cas, peu familiariser avec les notions qui entourent les qualités de ce qu’on appelle un gestionnaire de patrimoine. D’abord, être un gestionnaire de patrimoine nécessite d’acquérir des connaissances précises  dans des domaines multiples et complexe comme le droit, l’immobilier, l’économie ou encore la fiscalité. Il doit en effet maîtriser les tenants et aboutissants de son métier.  Les qualités humaines et relationnelles sont également un atout pour prospecter des nouveaux clients et nouer avec eux une relation basée sur la confiance.  En outre, il doit avoir une bonne connaissance de marché. Entre autre, savoir écouter afin de prendre en compte les besoins du client.

Comme fonctions, Il conseille le client possédant un capital dans leurs placements afin de valoriser au mieux leur patrimoine. Pour cela, il doit analyser la situation patrimoniale de ces derniers et de déterminer avec eux leurs objectifs. A partir de cette étude, il doit trouver les meilleurs placements correspondants à leurs attentes et à leur aversion au risque, tout en optimisant leur patrimoine d’un point de vue fiscal et juridique.  En outre, au sein d’une banque, d’une société spécialisée, d’une société d’assurances, d’un office notarial ou indépendant, le gestionnaire du patrimoine remplit plusieurs objectifs en ne parlant que l’évaluation du patrimoine de client, étudier les ressources et la situation familiale de ce derniers.

Concernant leur rémunération, le débutant gagne 2000 et 2700€ / mois et cela évolue au fur et à mesure de l’expérience. Chacun peut profiter une possibilité d’évolution de carrière. Par exemple, un gestionnaire de patrimoine salarié dans une structure quelconque va conseiller des investisseurs. Si ces derniers sont satisfaits, il peut évoluer dans une société. Il peut en effet encadrer une équipe de conseillers.  Par la suite, si sa renommée est croissante, il peut devenir gestionnaire de patrimoine indépendant ou encore créer sa propre société.