Investissement immobilier : comment choisir le dispositif qui vous correspond ?

Investissement immobilier

Pour se constituer un patrimoine, préparer une retraite, un héritage ou un complément de revenu ; les raisons sont nombreuses pour investir dans l’immobilier. Parmi les différents investissements possibles, l’investissement locatif est l’un des plus prisés. En raison d’une possibilité d’investissement et de rentabilité sur le court, moyen ou long terme ; investir dans le locatif est assez apprécié des investisseurs. L’investissement locatif offre un large choix d’investissement qui correspond à plusieurs profils d’investisseurs. Mais choisir le projet d’investissement immobilier en accord avec ses objectifs nécessite une grande réflexion. Allant du choix du bien à louer, jusqu’à sa localisation, plusieurs études doivent être effectué pour investir dans l’immobilier.

Choisir le bien idéal pour son investissement

Chaque dispositif possède ses propres critères sur le type de bien qui peut prétendre à l’investissement. Dans la plupart des cas, comme l’investissement Censi-bouvard, le bien doit être mis en location pour une durée fixe. Et en général, le propriétaire ne pourra pas l’utiliser pour son usage personnel durant cette période (pour plusieurs années). Un autre critère de l’investissement immobilier se porte sur l’investissement dans un bien neuf ou ancien. Les investisseurs ont tendance à privilégier l’investissement dans un immobilier neuf car il garantit la location d’un bien en accord avec les normes comme l’explique my-invest. Une condition à prendre en considération dans le choix de l’investissement concerne l’ameublement du bien : louer meublé ou vide. Une location meublée engendre des coûts supplémentaires en raison de l’aménagement obligatoire du bien, contrairement à la location vide. Mais les locataires préfèrent souvent les biens meublés, notamment les LMNP et les LMP. Ils peuvent s’installer dans un espace conforme aux normes d’une location meublée sans s’inquiéter des frais d’aménagement. Et le loueur bénéficie de plusieurs avantages fiscaux et d’amortissements sur les meubles.

Investir en fonction de ses objectifs

L’objectif de l’investisseur ne se limite pas à la rentabilité. Il doit prendre en compte des conditions et d’autres variables essentiels pour choisir le dispositif qui lui convient avant d’investir. Il doit également considérer les alternatives d’utilisations du bien pendant et après la fin du contrat de location. De nombreuses personnes investissent dans l’immobilier locatif pour procurer un logement ou un héritage à sa famille. Investir dans la loi Pinel offre la possibilité de louer son bien à un membre de sa famille pendant la durée de l’investissement. Et le propriétaire pourra reprendre son bien par la suite pour l’utiliser, le relouer ou le revendre. La nue propriété permet également de louer à sa descendance et de transmettre ses droits à son héritier à la fin du contrat.

 

Investir suivant les conditions financières

L’investisseur doit se renseigner sur la rentabilité et le fonctionnement de chaque dispositif. Le choix de l’investissement immobilier se fait en fonction du budget de l’investisseur, de sa condition financière, des conditions imposées par le dispositif et ses avantages. L’investissement locatif peut être très rentable s’il est mené à bien. Et l’investisseur peut réaliser des économies et obtenir des réductions considérables sur sa base d’imposition. Avant d’investir dans quoi que ce soit, il doit prendre en compte son revenu, ses emprunts en cours, sa capacité d’épargne, ses charges, ses obligations,…Et doit définir la somme d’argent qu’il peut et souhaite investir, ainsi que la limite d’investissement. Il devra ensuite étudier les conditions imposées par les méthodes d’investissement qui conviennent à son budget et ses besoins. Que ce soit le régime d’imposition, le plafond d’investissement, les charges, les frais de réparation, d’entretien et de rénovation du bien ou autres; l’investisseur doit étudier minutieusement les termes du contrat de location. En effet, plusieurs dispositifs comme la loi Pinel, ou les locations meublées mettent en place des plafonds à ne pas dépasser sur l’investissement et le revenu du loueur.