Investir en LMNP dans un EHPAD

ehpad

En matière d’investissement, de plus en plus d’investisseurs préfèrent le secteur de l’immobilier. Ce dernier rassure et propose de nombreuses opportunités selon les objectifs fixés et les profils. Cet investissement est idéal pour élargir un patrimoine existant d’autant plus qu’il est accompagné de contraintes diverses : locatives, réglementaires, fiscales, etc. Quels sont les autres avantages fournis par l’investissement en location en meublé non professionnel dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ?

Une particularité fiscale non négligeable

Investir dans un ehpad ou établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes présentes une caractéristique fiscale considérable et intéressante. Les revenus touchés d’une location nue sont associés intimement à la fiscalité du foyer. Dans ce cas, plus la fiscalité est importante, l’opération sera moins rentable. Cela fait de l’investissement ehpad de plus en plus intéressant et parait une opportunité très crédible. Plus de détails à découvrir sur investissement-lmnp.fr

Par le biais de son investissement, l’investisseur bénéficie pleinement du statut LMNP. Il perçoit des revenus qui sont considérés comme étant des bénéfices industriels et commerciaux, et non des revenus fonciers. L’investissement EHPAD permet à l’investisseur d’amortir une partie de son bien sur une durée de plusieurs années. Cela lui permet également de créer un coût déductible complémentaire. Cela se passe au même titre que les intérêts d’emprunt lors d’une opération à crédit. Cet amortissement comptable aboutit en effet à la réduction ou à la neutralisation de la fiscalité de l’opération. En tant qu’investisseur, vous encaisserez des loyers nets de fiscalités tout au long de la location.

Répartition des tâches et des charges bien définie

En plus de la protection du loyer, c’est aussi un investissement qui n’aboutit à aucune contrainte locative ou administrative pour l’investisseur. Il ne vous appartient pas en effet de choisir l’occupant de la chambre. La gestion de cette dernière, la collecte des loyers ou encore la réalisation d’éventuels travaux de réparation ne sont pas figurées parmi vos obligations. Ces tâches, peu importe leur nature, incombent entièrement au responsable présent sur le site.

C’est bien lui qui se charge de la gestion régulière de l’investissement. Il s’occupe de la résidence à la place de l’investisseur. Dans ce cas, vous n’avez pas besoin d’investir en ehpad à proximité de votre domicile étant donné que la gestion est entièrement dédiée au gérant et relève essentiellement de sa responsabilité. La plupart du temps, les investisseurs ne se déplacent même pas sur le site.

En outre, le bail commercial définit de manière précise la distribution des tâches et des charges entre ce qui incombe au gestionnaire et ce qui incombe à l’investisseur. Les tâches seront parfois réparties selon leur nature. Le gestionnaire se charge en effet de tout ce qui est mise aux normes, entretien périodique et réalisation de petits travaux au sein de l’établissement. En revanche, l’accomplissement des gros œuvres reste sous la responsabilité de l’investisseur. En général, les gros travaux sont réalisés tous les 10 ou tous les 15 ans. En tant qu’investisseur, vous bénéficierez en effet d’une visibilité considérable sur le revenu que vous touchez entre ce que vous allez devoir provisionner ou non.

Autres avantages de l’investissement en résidence de services SHPAD

Comme son nom l’indique, un EHPAD ou établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes représente un centre de service destiné spécialement aux personnes âgées n’ayant aucun sens de l’autonomie dans la vie de tous les jours. Investir ehpad revient en effet à acheter une chambre médicalisée dans l’une de ces structures. En contrepartie, cela vous permet de trouver un loyer de façon régulière. Au sens classique du terme, cela indique un investissement immobilier qui comporte de nombreux atouts déterminants.

Au moment de l’achat, vous êtes amené à contracter un bail commercial avec le responsable de la gestion de la résidence. C’est un dossier par lequel celui-ci s’engage à payer une somme définie (le loyer) durant toute la période du bail. En d’autres termes, le locataire ne représente pas le profitant de la pièce. Pour le gestionnaire, c’est plutôt le gestionnaire du centre qui sera l’occupant de la chambre et sera tenu à verser une somme de loyer bien déterminée.