Hypothèques disponibles en France

La France a un secteur hypothécaire bien établi et une grande expérience dans les relations avec les acheteurs étrangers. Cependant, vous pouvez trouver moins de variations de produits que dans d’autres pays.

  • Prêts hypothécaires à intérêt seulement

Les prêts à intérêt seulement sont de plus en plus populaires en France. Comme les prêts hypothécaires à la location ne sont pas vraiment disponibles, cela est populaire pour les investisseurs qui ont l’intention de louer leur propriété.

Étant donné que les intérêts hypothécaires sont déductibles des revenus de location, ce type de prêt hypothécaire peut réduire considérablement les mensualités de l’investisseur. En conjonction avec l’hypothèque à intérêt seulement, l’investisseur peut également choisir une rente qui rembourse le principe du prêt à la fin de la durée.

  • Hypothèques françaises à taux fixe et à taux variable

Les emprunteurs peuvent également choisir entre des prêts hypothécaires à taux fixe et à taux variable. Les prêts hypothécaires à taux fixe sont souvent fixés à un taux plus élevé, mais offrent une sécurité.

Un prêt hypothécaire à taux fixe intéressant est un prêt hypothécaire flexible. Ce produit offre la sécurité d’un taux d’intérêt fixe, mais permet aux emprunteurs de varier leurs mensualités en fonction de leur situation personnelle.

En règle générale, le prêteur fixe des limites de paiement supérieures et inférieures, mais dans certains cas, les paiements peuvent être suspendus jusqu’à deux ans, ou augmentés jusqu’à 30% pour un remboursement plus rapide.

Les tarifs de ces fonctionnalités peuvent être plus élevés. Optez pour eux si vous pensez que vous les utiliserez certainement.

Les prêts hypothécaires à taux variable en France dépendent des taux Euribor à trois mois ou à un an plus une marge de 1 à 3%, il peut donc être difficile d’avoir une image transparente des taux à long terme.

Une variante populaire de l’hypothèque à taux variable est le prêt à taux révisable non cape mais à échéances plafonnées. Ce produit a un taux complètement variable, mais les paiements de l’emprunteur ont une limite supérieure.

Bien que cela soit peu probable, il est possible que l’emprunteur se retrouve par inadvertance avec une hypothèque à taux d’intérêt seulement si les taux augmentent considérablement.

  • Prêts relais

Les emprunteurs en France ont également accès à des prêts relais, spécialement conçus pour les acheteurs prêts à acheter un bien mais en attente de vente de leur bien existant. Ces prêts sont des solutions à court terme. Cependant, vous pouvez les prolonger jusqu’à deux ans.

Considérations fiscales pour les hypothèques françaises

Il existe trois principales formes d’allégements fiscaux liés aux hypothèques que vous pouvez obtenir lors du paiement de vos impôts en France.

L’un est la déductibilité des intérêts hypothécaires sur les revenus de location. Si vous achetez un bien immobilier français et que vous le louez pour tout ou partie de l’année, vos intérêts hypothécaires constituent une dépense commerciale directe contre vos revenus locatifs.

Ainsi, pour les Français et les expatriés avec un visa de résidence valide, la taxe sur les revenus fonciers s’applique sur les revenus locatifs moins les paiements d’intérêts. Pour les non-résidents, cependant, l’assujettissement à l’impôt sur les revenus locatifs diminue à 25% de celui des résidents.

La loi française autorise également la déduction des intérêts hypothécaires sur les droits de succession français. Cela peut être une responsabilité considérable pour ceux qui héritent de votre propriété.

Les lois sur les droits de succession sont complexes et très situationnelles. S’adresser à un conseiller fiscal qualifié est conseillé en tant que précurseur à l’achat d’un bien immobilier français ou à la souscription d’un crédit immobilier français.

La troisième forme d’allégement fiscal lié aux hypothèques ne s’applique qu’aux personnes soumises à l’impôt sur la fortune français.

Les nouvelles règles de l’impôt sur la fortune introduites en janvier 2018 signifient que toute personne possédant un bien immobilier mondial d’une valeur de 1,3 million d’euros ou plus doit payer un taux d’imposition supplémentaire. Les non-résidents ne doivent payer cela que sur la propriété en France.

Les tarifs basés sur la valeur immobilière sont les suivants :

  • 800 000 € – 1 300 000 € : 0,5%
  • 1 300 000 € – 2 570 000 € : 0,7%
  • 2 570 000 € – 5 000 000 € : 1%
  • 5 000 000 € – 10 000 000 € : 1,25%
  • 10 000 000 € + : 1,5%

Les personnes éligibles à la taxe peuvent compenser la valeur de leur résidence principale de 30% si elles y vivent.